Partager "Offre numérique lien vers Bibliopôle" sur facebookPartager "Offre numérique lien vers Bibliopôle" sur twitterLien permanent
Calendrier
« mai 2020 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Partager "Lien Terre de culture" sur facebookPartager "Lien Terre de culture" sur twitterLien permanent

                                      

Retrouvez nous

sur Facebook !

Partager "Logo Facebook" sur facebookPartager "Logo Facebook" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

Le pays des autres n° 1 (Leïla Slimani)

note: 5le Pays des autres 1 : la guerre, la guerre, la guerre / Leïla Slimani Dominique - 23 avril 2020

Le Pays des autres, nouveau roman de Leila Slimani et premier tome d’une trilogie, nous entraine dans l’Histoire de l’indépendance du Maroc entre 1945 et 1956.
Mathilde, plantureuse alsacienne ; a suivi son mari Amine soldat marocain rencontré pendant la guerre, à Meknès au Maroc, ville de garnison et de colons.
Amine travaille à exploiter un domaine difficile à cultiver et hostile. Mathilde souffre d’être une paria dans un pays dont elle ne maitrise pas les codes et où son statut de femme, non musulmane et d’étrangère l’isolent et la stigmatisent.
Il s’agit là d’un roman de lutte, un roman sur la colonisation française au Maroc, une histoire d’amour entre un indigène musulman et une jeune française en plein moment colonial, le roman d’une famille en ces temps troubles et sous tension.
Cette fresque très romanesque est passionnante et pourra déconcerter les lecteurs coutumiers des romans deLeïla Slimani qui change radicalement de style. C’est un roman frontal, fluide et émouvant. Il engage à une réflexion sur l’histoire de ce pays, la question coloniale, la condition des femmes et la liberté.
La métaphore de la greffe qui intervient avec l’arrivée du premier enfant de ce couple, Aïcha, est évocatrice et ne cesse d’être filée tout au long du récit : roman d’un déracinement, d’une transplantation ?